L’âge de l’homme. L’âge avancé paternel: Comment l’âge du père influence-t-il la fertilité et la descendance?

Nous savons combien l’âge de la femme est important, mais on parle peu de l’âge de l’homme et eux aussi ont leur horloge biologique, bien que l’impact soit beaucoup moins important.

L’âge du père peut affecter la fertilité et augmenter le risque de certaines maladies chez les enfants. Le vieillissement du système de l’appareil reproducteur masculin peut se manifester de trois façons différentes:

  1. Le volume de l’éjaculat est lentement réduit en raison de l’atrophie des vésicules seminales, celles qui génèrent la partie liquide du sperme.
  1. Le passage du temps peut provoquer l’oxydation des chaînes d’ADN qui portent le code génétique et diminuer la capacité de fécondation du sperme: une chaîne d’ADN est comme ces décorations de sapin de Noël qui sont de petits paquets cadeaux reliés par une ficelle. Pour les faire entrer dans le noyau du spermatozoïde, on les enroule, c’est ce qu’on appelle le « procéssus d’emballage ». Lorsqu’ils atteignent l’intérieur de l’ovule, ils s’ouvrent pour rejoindre leurs 23 petits paquets avec ceux de la cellule féminine. Imaginez que vous ayez rangé ces décorations sans faire attention et que, lorsque vous les sortez le Noël suivant, le cordon se soit rompu à plusieurs endroits. Cela se produit chez certains mâles en raison de phénomènes d’oxydation: les cordons se cassent et à l’intérieur de l’ovule se trouvent tous les chromosomes, mais ils sont lâches et ne rencontrent pas leur homologue féminin.

Nous étudions le degré de fragmentation de l’ADN d’un homme dans un échantillon de sperme avec le test de fragmentation de l’ADN. Même si elle est élevée, le problème est presque toujours résolu avec des comprimés d’antioxydants. Nous aidons le testicule à être plus prudent pendant la procédure d’emballage! Dans ces cas, dans les cycles de Fécondation In Vitro, nous utilisons le Chip Fertile.

  1. Les dommages causés au matériel génétique contenu dans les spermatozoïdes augmentent avec l’âge et peuvent provoquer des maladies chez les enfants. Nous savons que dans les phases de multiplication des cellules, il y a un risque de mutations (à la fin de ce post, je vous dirai ce que sont les mutations génétiques), c’est-à-dire qu’un agent pathogène externe induit des erreurs dans l’ADN. Ce risque augmente avec le nombre de divisions qui ont eu lieu, directement lié à l’âge de l’homme: pendant la période de vie sexuelle active, le taux de multiplication est d’environ 23 par an. Ainsi, par exemple, le sperme d’un homme de 38 ans a une histoire d’environ 540 divisions et celui d’un homme de 50 ans a une histoire d’environ 800 divisions.

L’âge du père de plus de 55 ans augmente l’incidence de maladies telles que le syndrome de Klinefelter, le nanisme achondroplasique, la neurofibromatose, la sclérose tubéreuse, le syndrome de Marfan, le syndrome d’Apert, l’aniridie et le rétinoblastome bilatéral, qui sont pour la plupart des maladies rares, ainsi que d’autres pathologies telles que la schizophrénie, le trouble bipolaire et l’autisme. La maternité et la paternité tardives augmentent le risque d’avoir un enfant sur le spectre autistique: pour tous les 5 ans de plus des parents, les chances augmentent de 18%.

Malgré cela, le mâle produit du sperme toute sa vie et maintient sa fertilité. Mes amis disent souvent: « Regardez cet acteur de 77 ans qui va avoir un bébé avec une fille de 40 ans… C’est surement d’une banque de sperme! » Je sais que c’est exactement le contraire: avec son sperme et les ovocytes d’une donneuse.

Que sont les mutations génétiques?

La mutation est une modification de l’information portée par un gène. Les êtres humains possèdent 23 paires de chromosomes, et chaque chromosome contient un certain nombre de gènes. Chaque gène est responsable d’une caractéristique de l’apparence ou du fonctionnement du corps humain. Par exemple, il y a un gène qui détermine la couleur de la peau, un autre la longueur des poils dans chaque partie du corps, etc.

Les mutations génétiques sont des changements nécessaires à l’évolution des espèces et à leur adaptation à l’environnement. Par exemple, la couleur de la peau foncée dans les environnements très chauds.

Mais il y a aussi des erreurs de la nature, des mutations anormales peuvent se produire dans un groupe de cellules et donner naissance à une tumeur. Ou des mutations dans les cellules reproductrices, qui donnent lieu à la naissance d’enfants atteints de maladies héréditaires.

Par exemple, on peut citer le nanisme achondroplasique, où la mutation affecte un gène responsable de la croissance. Il peut être héréditaire, puisque 50% des enfants d’une personne atteinte auront également la maladie, mais il peut aussi s’agir d’une mutation «de novo» et il peut arriver qu’un enfant soit atteint de nanisme sans avoir d’antécédents familiaux.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: